dimanche 2 octobre 2011

Coeur d'écailles

Différente des autres enfants moolatir, Tylianne n’a pas six ans lorsque sa mère l’abandonne. Pour la soustraire aux coutumes de son peuple, elle la confie à la garde d’un père que la fillette n’a jamais connu. Mais suite au meurtre de ce dernier, presque quinze ans plus tard, il n’y a plus personne pour la protéger et elle doit fuir sans se retourner sous peine de mort.
Sans imaginer que ses pas croiseront ceux des antiques Dômiens, elle empruntera le tunnel qui les conduisit sur Moolat, des siècles auparavant. Elle dépassera l’Écueil, l'immense barrière taboue, pour redécouvrir le continent presque oublié de Masaria mais elle ignore tout de ce qui l’attendra au bout du passage.

Je n'ai jamais parlé de ce projet sur le blog, et au final, les seules fois où je montre mon roman, c'est pour de la bêta-lecture. On verra lorsqu'il aura réellement avancé.
J'ai soumis mon roman au Challenge de Cocyclics, j'espère lui donner un petit coup de fouet à ce feignant ! En attendant, j'ai nommé les chapitres, d'après des citations du texte :
Chapitre un - Mais ce furent ses yeux
Chapitre deux – Une place en forme de Tyli
Chapitre trois – Coupable ! Coupable !
Chapitre quatre – Tout ce sang sur le carrelage
Chapitre cinq – Tu es belle, ma fille.
Chapitre six – Obscurité. Abandon.
Chapitre sept – Nommés Souffrance, Désert, Oubli et Changement


Ma fiche Nanowrimo
Avant lancement :
(22/10/11) : 22 849 mots, chapitre sept.
28/10/11 : 23 933 mots, soit 141 926 cec (caractères espaces comprises), chapitre huit (ça promet =x)
But Nanowrimo : 50 000 mots, je n'y crois pas, si je fais 20 000 (soit le double de ce que j'ai déjà écrit !), je serais heureuse. Soit 666 (!) mots par jour. On y croit !

Nombre de signes/mots prévus (total) : Un peu moins de 1 400 000 (calculs très foireux)
(au rythme "Nano perso", je mettrais presque six ans pour le finir... Je suis pas au bout de mes peines.)



Le dessin représente Kirkad, l'un des personnages-clé du scénario que j'ai encore en tête : ce brave "homme" n'est pas encore arrivé sur le papier, sinon une courte apparition dans une nouvelle (Empereur, je suis votre très traitre ami). Et puis, dans le roman, il est nettement plus vieux qu'illustré ici, il faudra que je le mette en scène dans sa jeunesse, tiens !

Merci à Cyrkael pour son dessin !