dimanche 26 août 2012

Techniques d'écriture

Salut à tous !

Je donne assez peu de nouvelle en ce moment, pourtant, je travaille pas mal. J'ai fini la correction de Danseur étincelle et l'ai envoyé à Griffe d'Encre pour leur appel à textes sur le thème du feu. A côté de ça, j'ai reçu les retours du comité de lecture d'AOC, assez encourageants ma foi ! :)


"Le texte est très descriptif, j’ai eu du mal à accrocher. Il ne s’y passe pas grand-chose, et surtout manque de suspense. Les événements se contentent d’arriver, les uns après les autres, c’est simplement une période de la vie du personnage. C’est par ailleurs bien écrit."

"Rémi sans famille à la sauce fantasy. Je n'ai jamais aimé Rémi sans famille. Ce texte provoque le même sentiment. Il n'est pas mal fait mails il n'y a pas assez d'enjeu pour accrocher totalement le lecteur"

"la nouvelle n'est pas mal écrite du tout, mais les réactions des protagonistes semblent peu crédibles. Le jeune garçon devrait se démener beaucoup plus pour récupérer sa chienne, la métamorphose de toupie est assez brutale et peu motivée, et la femme est finalement assez incompréhensible... il aurait été intéressant de creuser un peu tous ces personnages, la on reste en surface."

"Des personnages bien campés, une écriture pas désagréable, une histoire efficace mais assez classique. La fin tranche sur le cliché, mais est assez abrupte. Et surtout, je ne vois pas l'imaginaire là dedans - à part dans le décor."

"Un texte sensible et dramatique à la fois, à l'ambiance très réussie.
Pour le coup, voici une nouvelle avec des sentiments et de l'intensité dramatique. Le personnage de Rémi est bien réussi et le lecteur entre dans son univers avec plaisir.
La chute tombe comme un couperet, c'est l'un des points forts de ce texte.
Par contre, je trouve quelques longueurs dans le développement et un texte plus ramassé gagnerait encore en intensité sans perdre de sa complexité."

"Personnage et ambiances sont maîtrisés. La fin me déçoit un peu.
Pourquoi laché la meute ? Si seul Toupi avait lancé aux trousses du gamin, la fin aurait été bien plus horrible. Il y a un creux dans la tension narrative au moment de l'errance du gamin. On a l'impression que tout s'enchaine jusqu'à la chute de façon un peu automatique et complètement hasardeuse... L'enfant ne devrait pas retrouver son chien complètement par hasard."

"Une jolie histoire. La fin est relativement attendue, notamment la partie combats de chiens. Il faut dire aussi que le titre n'aide pas à brouiller les pistes.
Par contre, à aucun moment je n'ai plongé dans un monde imaginaire. A la rigueur le bestiaire peut interpeller, mais cela reste du domaine du ""décor"". Est-ce un récit fantastique ?
Je l'aurais plutôt placé vers la fin du 18ème."

Du travail en perspective, mais je ne me décourage pas !

Toujours dans les nouvelles, bientôt tomberont les résultats de l'AT Noël d'Argemmios, que j'attends avec impatience, peu importe le résultat. J'ai aussi commencé une nouvelle fantastique, un brin bit-lit, Enfants de Psychés avec en rôles principaux, Andrinople et Cérulée...


Donc, je disais, je travaille à côté de l'écriture, sur l'écriture : ma pile à lire s'est enrichie d'ouvrages techniques sur l'écriture, la méthodologie et compagnie.  On y trouve Personnages et Points de Vue et Comment écrire de la fantasy et de la science-fiction, tous deux d'Orson Scott Card, mais aussi L'anatomie du scénario de John Truby, La dramaturgie d'Yves Lavandier et peut-être Ecriture, mémoires d'un métier de Stephen King.
Heureusement, je lis un peu à côté pour le plaisir ! (même si maintenant, j'analyse autant que possible)
Toujours dans le travail sur l'écriture, j'ai repris le synopsis de Coeur d'écailles, j'ai entamé une bible des personnages secondaires pour les rendre plus vivants, et du coup, j'avance très lentement. Tout de même, plus de 8000 mots au compteur ce mois-ci !

Et sinon, l'édition du recueil où paraîtra Invisible avance, la première navette de correction a été renvoyée, la couverture est prête... pour octobre sûrement ! Vivement !

A bientôt,

Manon

2 commentaires:

  1. Je suis effarée par la diversité des réactions sur un même texte: ça laisse vraiment songeur, surtout quand on pense qu'il suffit de quelques lignes à certains pour décider du sort d'un roman.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, la contradiction entre les avis, en particulier sur les personnages, m'a un peu laissée songeuse...

    RépondreSupprimer