samedi 4 janvier 2014

La veille appliqué à l’écriture et au monde de l’édition

En 2012-2013, j’ai passé un DUT en information-communication, option documentation, et j’ai découvert durant mes cours une technique, la veille. Peu à peu, à force de pratique, d’exemples, j’ai réussi à en cerner les enjeux, quelques outils, sans éprouver le désir d’en faire mon métier plus tard. Toutefois, je me suis créé un Netvibes (je détaillerai dans la partie consacrée aux outils) dans le but de réunir mes flux RSS liés à l’édition : site de maisons, blogs de conseils, de chroniques, d’appels à textes. Et j’ai alors réalisé que la veille en édition n’existait pas. Ou très très peu. On trouve de nombreux sites d’aide, statiques, mais très peu qui servent à une surveillance constante. Voilà pourquoi je rédige cet article, car je pense que certains outils, finalement assez simples, de veille pourront aider auteurs et éditeurs, s’adapter à leurs besoins, leur faire gagner du temps. Et ce, que ce soit dans la recherche d’informations pour l’écriture, la gestion de ces informations, ou pour la recherche d’éditeur, la surveillance de concurrents…


Dans un premier temps, j’expliquerai brièvement ce qu’est la veille, en quelques lignes seulement car de nombreux sites en parlent bien mieux que moi. Ensuite, je parlerai des principaux outils de veille qui me semblent utiles dans un contexte éditorial. 


La veille est utilisée en entreprise dans le but de surveiller son environnement, qu’il soit juridique, concurrentiel, sociétal… elle peut couvrir tous les domaines. Contrairement à une recherche ponctuelle, c’est une surveillance constante de cet environnement. Pour aider le veilleur dans son activité, il existe plusieurs outils comme ceux que nous verrons ensuite.

Pour aller plus loin :

Au sommaire, quels outils pour quelles tâches (liste non exhaustive et susceptible d’être allongée ou de voir ses articles paraître d’ici un siècle ou deux)  :


a.      Netvibes
b.     Flux RSS via navigateur
B.      Les alertes automatiques : ne pas faire sans arrêt les mêmes recherches. 6

C.      Mindmaping et cartographique : organiser le fouillis dans notre tête. 6

D.     La recherche avancée : apprendre à vraiment rechercher avec Google. 6

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire