dimanche 13 mars 2016

Chuis pas morte ! Mémoire et nouvelles

Salutations à tous !

Non, malgré mes longs silences, je ne suis toujours pas morte, je découvre simplement les joies de la non-rédaction de mémoire, et je développe un art consommé du "Oh mon dieu, je dois ranger ma chambre !", que j'ai aujourd'hui transformé en "Oh mon dieu, si je rédigeais un billet de blog !" (au lieu de rédiger les conclusions d'un questionnaire toutpourri).
De manière positive, disons que j'ai fixé ma problématique et mon plan. Donc voilàvoilà :
Animer la bibliothèque grâce aux jeux vidéo : quelles interactions avec les médiations traditionnelles dans le projet socioculturel, le cas du pôle Intermezzo à Toulouse
Non, ça ne rentre même pas dans un tweet. On dirait que j'ai la fâcheuse tendance à tout spoiler dans mes titres, mais au moins, on sait de quoi je parle.

En dehors de ça, j'avance petit à petit dans mon roman en cours, avec l'approche des premiers 100 000 signes (EC). Il reste mon petit plaisir, avec des villes tortues et du sable. Et encore du sable. Et du sable. Sable. Et sable. Et oh, du sel !
Bref.

Je fais une très mauvaise autrice en ce moment, puisque j'ai oublié de signaler la publication de deux nouvelles : 
Entre les racines du banian, nouvelle érotique qui se déroule dans une Inde imaginaire, publiée dans l'avant-dernier numéro de l'Armoire aux Épices. Malheureusement, l'association a fermé après le dernier numéro... 
Elle fait donc partie de mes nouvelles difficilement accessibles, que je songe à rééditer gratuitement en numérique. Des avis sur la question ?


La Symphonie des dragons est une nouvelle poétique et toute douce, publiée dans le magazine Éclosion, par l'association Transition, que vous pouvez acheter ici.

Bonne journée à tous, et à bientôt ! (dans 3 ou 4 mois...)

Bonnes lectures,

Nariel Limbaear


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire