vendredi 26 août 2016

Publications 2016

Salutations !

Faute de grandes nouvelles à signaler et d'articles à poster, mon blog stage un peu, mais qu'importe, en fantastique, il est aisé de ramener les morts à la vie ! Quelques bonnes nouvelles égrainent toutefois le début de l'année et l'été.
Tout d'abord, j'ai validé ma première année de M1 (mention bien) et je passe en deuxième année de master, direction l'informatique documentaire.

Ensuite, j'ai trois publications de nouvelles à vous annoncer.

Mais d'abord, une petite histoire :D Mon premier gros texte terminé, pour ceux qui se souviennent du début du blog, s'appelait Relents de Paradis, c'était du fantastique un peu glauque et mal écrit (c'était en 2011). C'est le premier texte que j'ai envoyé à un éditeur, les éditions Malpertuis, et ce fut mon premier refus.
En 2012, mon troisième envoi de texte, j'envoyais une nouvelle, Danseur étincelle, à l'éditeur Griffe d'Encre, pour un appel à textes sur le feu. Après 1200 jours d'attente (environ 3 ans, oui, j'étais décidée, oui, j'aimais cet éditeur !), en septembre 2015, le résultat tombe : la maison d'édition ferme ses portes. C'était la soumission la plus ancienne que j'avais en stock, et je n'avais jamais envoyé ma nouvelle ailleurs. Petit cœur brisé, je ne perds pas le Nord et envoie mon texte à l'appel à textes fantastiques des éditions Malpertuis, en février 2016. Et ô, surprise, deux mois plus tard (notons les lignes temporelles distordues =D), le résultat tombe : ma nouvelle sera publiée dans l'édition VII de l'anthologie fantastique annuelle.
C'était pour moi toute une joie : avoir trouvé une place pour cette nouvelle qui me tenait à cœur, mais aussi, voir le chemin parcouru entre ma première nouvelle envoyée, et celle-ci, publiée chez mon premier refus.
Donc voilà, je suis ravie de vous annoncer la publication de Danseur étincelle dans l'anthologie Malpertuis VII, que vous pouvez vous procurer sur le site de l'éditeur, ou en le commandant depuis une librairie.
La nouvelle raconte le non-deuil d'un enfant après la mort de sa mère, danseuse de ballet, mais aussi son attrait pour les flammes, qu'il appelle les danseuses...


En suivant, la publication d'Entrechats de mercure, une enquête par un chat alchimiste dans les rues fantasmées d'une Toulouse médiévale, dans l'anthologie Pièces de puzzles, aux éditions HPF.
Vous pouvez vous procurer l'anthologie sur le site de l'éditeur, ou le commandant auprès d'une librairie. Elle est aussi disponible en format numérique.


Et enfin, une de mes nouvelles préférées pour terminer ! La publication de La peau du fennec, une histoire mi-fantasy mi-fantastique qui se déroule chez les Touaregs, à une époque pré-coloniale (un jour, j'essayerai d'explorer les thématiques post-coloniales, mais c'est un sacré morceau...). Elle est disponible sur le site de l'éditeur au format papier et numérique, mais aussi dans vos librairies numériques habituelles (7switch, Amazon, etc.).

Si vous avez aimé, ou pas aimé, n'hésitez pas à m'en faire le retour <3

Bonnes lectures à tous,

Nariel Limbaear


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire